En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités du CDI

Le polar s'invite au CDI

Par MELISSA MIERE, publié le jeudi 5 octobre 2017 15:58 - Mis à jour le lundi 16 octobre 2017 08:22

Dans le cadre du festival international de littératures policières, nous avons eu le plaisir d'accueillir Jean-Hugues Oppel et Sylvie Deshors. Ci-dessous-quelques images et extraits de ces rencontres.

Mardi 03 octobre Jean-Hugues Oppel, auteur, a rencontré la classe de 5°2 autour de son roman Ippon et la classe de 3°3 autour de son livre Allers sans retours.

5°2 à propos d'Ippon

- Pourquoi avez-vous choisi le titre Ippon?

Quand je l'ai écris je savais que Sébastien (ndrl le héros) ferait du judo. Au début j'avais l'histoire. La première chose que l'on voit dans un livre c'est la couverture ou la tranche d'où l'importance du titre. De plus, j'ai du mal à commencer un livre sans connaître son titre.

- Pensez-vous adapter cette histoire au cinéma?

C'est un peu court pour l'adapter au cinéma. Cependant 2 versions filmées ont été faites par des élèves. Dans le cadre d'un atelier scénario que j'ai mené avec une classe de 2de qui a adapté le livre.

- Pourquoi avez-vous choisi le roman noir?

Ces romans qu'ils soient d'enquête, de mystère...s'intéressent aux mauvais côtés des choses. J'ai envie de comprendre ces mauvais côtés.

3°3 à propos d'Allers sans retours

A l'origine un éditeur demande à Jean-Hugues Oppel d'écrire un roman de gare, un roman à lire rapidement dans le train. L'idée germe et l'histoire se construit autour des parloirs...(ndlr)

- Pourquoi avoir choisi ce titre qui ne dévoile pas l'histoire?

Dans ce titre le côté ferroviaire s'est imposé. Il y a un clin d'oeil de fait par rapport au train. Je n'aime pas les titres qui dévoilent tout.

- Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire ce roman?

2 mois de travail. Mais l'écriture c'est aussi le temps de construction du livre en amont, la réalisation de fiches de personnages, puis une étape d'écriture à proprement parler.

 

Vendredi 06 octobre rencontre avec Sylvie Deshors pour son roman Nils et Zéna #1 l'homme au cigare. Ci-dessous quelques questions des 4°

 

4°3

Pourquoi avoir choisi ce métier?

Parce que j'ai beaucoup lu, j'adore la lecture. J'ai beaucoup voyagé.

 

D'après-vous quel est votre meilleur livre?

Je n'ai pas de jugement de valeur. J'ai écrit une vingtaine de romans. C'est difficile de choisir le meilleur de ses livres quand on vit sa passion.

 

Vous êtes-vous inspiré de peronnes réelles pour les personnages principaux?

Non, c'est le plaisir de création et d'écriture. Je ne me raccroche pas au réel. On est dans la fiction.

 

Pourquoi avoir choisi ces prénoms?

Je choisi les prénoms à l'oreille. Zéna ça commence par un Z c'est plus volontaire.

Kraï c'est pour le cri du corbeau.

 

4°5

Après une lecture d'une suite du roman écrite par Zineb, Sylvie Deshors a répondu aux questions des élèves.

 

Combien de temps avez-vous consacré à l'écriture de ce roman?

J'ai mis 1 an 1/2 pour travailler sur la trilogie.

 

Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir auteur?

Le plaisir de lire.

 

Pourquoi avez-vous fait différents métiers avant d'être auteur?

Quand j'avais votre âge plein de choses m'intéressaient. Maintenant je m'en rend compte je fais ce que j'aime dans la vie. Ce métier me plaît car je suis complètement indépendante.

 

Est-ce que vous achetez vos livres?

C'est une bonne question. L'éditeur m'a offert 5 exemplaires de chaque (ndlr pour les trois tomes de Nils et Zéna) et ensuite j'achète les exemplaires.